Afrique : les crypto-bourses font un état des lieux de leur système de défense

Afrique : les crypto-bourses font un état des lieux de leur système de défense

Actualités
21 octobre 2018 par Clémentine

Les crypto-bourses ont été les cibles principales de grandes attaques ces dernières années, la plupart d’entre elles ont enregistré des pertes colossales dues à une sécurisation insuffisante. Longtemps épargnées par les hackers, les plateformes de crypto-trading africaines commencent actuellement à se sentir visées et prennent les mesures adéquates pour prévenir de futures attaques potentielles.

L’Afrique, une cible potentielle

Le continent africain a enregistré moins d’attaques que les pays d’Europe et d’Asie ces derniers temps. Toutefois, le continent a toujours été sous la coupe d’une menace potentielle. Outre les échanges, les hackers ont commencé à cibler de simples investisseurs à partir d’arnaques comme celle du mois de mars (sur une plateforme d’investissement frauduleuse) qui n’a pas manqué d’induire en erreur 28 000 Sud-africains.

La population africaine est vulnérable dans le sens où l’accès aux véritables informations sur le fonctionnement de la crypto-monnaie est encore faible, ce qui anime les pirates à proposer des investissements prometteurs et tape-à-l’œil, d’autant plus que la crypto-monnaie est une activité non réglementée et ne figure donc pas dans le programme de protection de l’Administration.

Des systèmes de défense adéquats

Les hackers ont toujours un coup d’avance face aux plateformes, car la crypto-monnaie est un terrain très ouvert et en constante évolution. Toutefois, quelques précautions basiques suivies d’une certaine rigueur peuvent limiter les marges de manœuvre à défaut d’immunisation totale. Sur ce point, Suleiman Murunga, DG de la bourse Ougandaise Coinpesa avait déclaré :

« Nous avons constaté plusieurs tentatives d’infractions à notre système, mais nous avons réussi à maintenir nos défenses et nous continuons à apprendre. »

Cette déclaration de Suleiman révèle que les plateformes africaines commencent à ériger des systèmes de défense robustes. Cependant, la responsabilité liée à la sécurisation ne peut incomber uniquement aux crypto-bourses, car malgré les préventions de ces dernières, la fébrilité des utilisateurs contribue également aux pertes. La grande majorité des vols sur le continent sont causés par des arnaques hors du terrain des plateformes de trading de crypto-monnaies.

à lire aussi :  Une organisation panafricaine réglemente le crypto-trading

Que pensez-vous de cette situation de la crypto-monnaie en Afrique ? Est-il possible d’y installer un système de sécurité efficace ? Réagissez dans la section des commentaires

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Clémentine

Passionnée de l'univers geek, Clémentine repère les actualités les plus intéressantes et participe à leur rédaction.

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X