94 organisations se sont jointes à une plateforme commerciale Blockchain, d’après Maersk et IBM


D’après un rapport de Reuters, IBM et son conglomérat AP Moller-Maersk ont été témoins de 94 entreprises unissant leur force pour apporter des améliorations via la Blocochain au sein de leurs opérations d’expédition et de logistique.

Développer les activités de transport et de logistique dans plusieurs domaines

Les entreprises ont signé leur partenariat plus tôt cette année afin de mettre en place une plateforme de base dédiée à la Blockchain. Cette démarche vise à coordonner la livraison de conteneurs à l’échelle internationale et combler le besoin logistique dont le transit et le financement commercial.

Au lieu de simplement expédier un conteneur d’un port à l’autre, l’objectif de la nouvelle stratégie est d’améliorer la plateforme avec des fonctionnalités en plus et fournir des services de bout en bout pour les transactions commerciales au-delà des frontières.

Parmi les 94 participants à la coentreprise, figurent les autorités douanières d’Australie et du Pays-Bas, un réseau de 20 opérateurs portuaires de Singapour et d’Hong Kong, des terminaux couvrant 234 passerelles maritimes ainsi que des transporteurs de conteneurs du Pacific International Lines (PIL).

Favoriser l’adoption des partenaires commerciaux mondiaux

La solution baptisée TradeLens est encore en phase pilote. Les essais ont été concluants jusqu’alors car la Blockchain peut réduire les délais en minimisant au mieux les erreurs de documentation.

La plateforme « devrait être entièrement commercialisée d’ici la fin de l’année », d’après le rapport. Son succès dépend de la capacité de Maersk et IBM à convaincre les acteurs du secteur à s’y ’inscrire.

« La grande chose qui manque dans cette industrie pour numériser et libérer le potentiel de la technologie est vraiment la création d’une forme d’utilité qui apporte des normes dans tout l’écosystème », a déclaré Vincent Clerc, le directeur commercial de Maersk, lors d’une entrevue avec Reuters en janvier.

D’après Reuters, plus de 4 milliards de dollars de marchandises sont transportés tous les ans à travers les conteneurs d’expédition des chaînes d’approvisionnement.

D’autre part, plus de 80% des produits consommés quotidiennement sont transportés par voie maritime.

IBM et Maersk sont surement les deux plus grandes entités à utiliser la technologie Blockchain dans la gestion de la chaîne d’approvisionnement et de la logistique. Néanmoins, d’autres les ont rejoints dans leur démarche. OpenPort a annoncé le stockage de données logistiques sur la Blockchain exploitée par Fr8 Network plus tôt cette semaine. La société tend à gérer les preuves de livraison et d’autres informations relatives à la logistique. Elles devraient faciliter le paiement des fournisseurs et le financement du commerce.

à lire aussi :  Alibaba fait progresser la plateforme anti-fraude alimentaire en utilisant la technologie Blockchain

Que pensez-vous de l’initiative Blockchain de Maersk et IBM comptant 94 participants ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...
Continuez la discussion :
Aimez la page Facebook, et adhérez au groupe Facebook. Suivez notre compte Twitter.
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X