Pour que le réseau Blockchain fonctionne, il faut des crypto-monnaies – dit le ministre des finances sud coréen

Pour que le réseau Blockchain fonctionne, il faut des crypto-monnaies – dit le ministre des finances sud coréen

Actualités Apprendre & comprendre
4 février 2018 par CanardCoinCoin

Le ministre des Finances de la Corée du Sud, Kim Dong-yeon, a déclaré que pour que l’idée du réseau Blockchain open-source fonctionne pleinement, les monnaies numériques sont nécessaires :

« La technologie Blockchain peut changer et révolutionner le monde. Mais, pour les réseaux Blockchain open-source, les crypto-monnaies sont nécessaires pour inciter les individus à participer au réseau. »

Au cours d’une audience publique tenue le 1er février, Yeon a également soutenu la position favorable des ministères de ne pas interdire la crypto-monnaie à court ou à long terme, ajoutant qu’il n’y a pas de signe d’élimination possible de la crypto-monnaie ou de possibilité de création d’un tel environnement dans lequel les monnaies numériques ne seraient plus utilisées sur le marché.

Le ministère des Finances n’ a pas l’intention d’éliminer ou d’interdire les crypto-monnaies. La technologie de la Blockchain est une percée technologique importante pour alimenter la quatrième révolution industrielle et, à ce titre, le ministère adoptera une approche prudente dans la réglementation du marché de la crypto-monnaie. Pour les cas d’utilisation négative de ces monnaies, le ministère imposera des règles strictes. »

Diverses personnalités connues et des officiels ont précédemment ajouté sur le sujet que la Blockchain est en effet un développement intéressant, mais des crypto-monnaies comme Bitcoin ou Ethereum ne sont pas nécessaires. De cette façon, Yoo Shi-min, membre du gouvernement et auteur célèbre, a ciblé le bitcoin en le nommant comme un outil de jeu tout en disant que la Blockchain est une technologie disruptive.

Jang Jae-seung, professeur au Korea Advanced Institute of Science and Technology (KAIST), la plus prestigieuse université technologique du pays, a réfuté directement l’affirmation de Yoo, notant que sans les crypto-monnaies servant de systèmes d’incitation, les réseaux Blockchain ne peuvent pas fonctionner. Les Blockchains centralisées ne sont pas une option car elles manquent de mesures de sécurité rigoureuses, de transparence et surtout de décentralisation.

à lire aussi :  Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG) ouvre sa place de marché et sa crypto-monnaie
Kim Dong Yeon

Dans le même ordre d’idées, le ministre Kim a expliqué que le processus d’exploitation minière/minage est très important et crucial pour les réseaux Blockchains open-source, car sans incitations, les individus n’auront pas la motivation nécessaire pour contribuer :

Elle ne s’applique pas pour les Blockchains centralisées ou autorisées, mais pour les réseaux Blockchains open-source, l’exploitation minière est nécessaire pour créer des blocs et fournir des incitations aux individus au sein du réseau », a déclaré Kim.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

Source : ethereumworldnews,
Image  : DeviantArt, Yonhap

[Campagne de correction] quand vous trouvez une faute d’orthographe, grammaire et syntaxe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée s’il vous plaît. (5 rapports d’erreur par tranche de 5 minutes max)

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :