[Livraison de cocaïne à l’Assemblée Nationale] Bitcoin comme preuve ?

Le bitcoin a l’avantage d’être une monnaie sans banque. De cette façon, vos achat sont anonymes.

Est-ce aussi simple ?

NON !

Bitcoin utilise la technologie Blockchain. En 2 phrases :

  • Votre nom n’apparaît pas dans les transactions de BTC<=>BTC
  • Toutes les transactions sont publiques

Ah oui, publique ?

Oui, c’est ce qui permet à la blockchain d’être virtuellement fiable et infalsifiable.

Conséquence : certaines petits malin pensent que le bitcoin est le meilleur moyen d’acheter de la cocaïne de synthèse.

Tout commence avec des fuites de documents

Vendredi 5 avril au soir, Wikileaks annonce – sans en être à l’origine – que 9go de données concernant Emmanuel Macron et ses soutiens ont fuité.

Sous le hashtag #MacronLeaks, en quelques heures, les internautes commencent à publier des documents.

Twitter censure le hashtag (qui disparait des Top Tendances), et le gouvernement français somme les médias de ne pas en parler.

Depuis, un lien permanent – sur les réseaux P2P – a été mis en place pour télécharger la totalité des documents. (les liens magnet)

L’équipe Macron soutient qu’il y a des faux, et Wikileaks – après examen – que l’ensemble des données est cohérente. A partir de là, je vous laisse juge.

Ici, nous parlerons Bitcoin.

Buy Bitcoin at CEX.IO

 

Une commande en ligne sur un site de « médicament »

Plusieurs emails  – d’un soutiens au candidat – font état de commande en ligne sur le site Buckled (4 commandes). « Vendeur de produit chimique ». La commande indique l’achat de 10g de 3-MMC un produit de synthèse équivalent à de la cocaïne.

La 3-MMC, ou 3-methylmethcathinone, est une molécule de synthèse de la famille des cathinones, proche de la méphédrone et de la 4-MEC. C’est une drogue psychostimulante et entactogène. La 3-MMC est un research chemical (RC) qui a fait son apparition en 2011. Les sites internet de RC qui en faisaient le promotion la présentaient (et le font encore) comme « LE » substitut de la méphédrone (4-MMC), molécule interdite en 2010. (source)

Est-ce vrai ?

Dans la pratique, toute personne motivée peut tout falsifier. Et, même si vous pensez que les USA sont bien allés sur la lune en 1969, d’un point de vu technique il aurait été possible de monter un canular.

Alors sortons de la théorie du complot, vous voulez bien ?

Bitcoin est infalsifiable

Même un compte bancaire est falsifiable. Mais Bitcoin – grâce à sa blockchain – non ! C’est de la confiance à 100%. C’est la base de bitcoin. Toute les transactions sont irrévocables. Et il en existe une trace éternellement.

Travaux pratique : trouver la transaction d’achat de 3-MMC

Prenons l’exemple d’une des commandes

exemple de commande

Allons voir ce que cette adresse btc peut nous dire

Utilisons un site d’explorateur de bloc bitcoin. Nous y retrouvons toutes les transactions de l’adresse 1BrRnkcr1MXJQQLhJRLuEcj6VGaXgfKRyF

La transaction d’un montant de 0,182990 bitcoin a bien été effectuée le 21 février 2017 (même jour que la demande de paiement)

Le paiement existe à jamais dans les archives de bitcoin

Voila.

Qu’en conclure ?

  1. On peut douter de l’authenticité des documents fuités (et de la présence de l’homme sur la lune)

Mais

  1. L’existence du paiement est infalsifiable

L’émetteur du paiement est passé par Coinbase. Ce site d’achat de bitcoins exige une vérification stricte de l’identité de ses utilisateurs : pièce d’identité, photos, etc.

C’est donc en demandant à Coinbase « Qui est le détenteur de l’adresse émettrice ? » (en haut à gauche de l’image) que l’enquête avancera.

Mais cela ne nous concerne pas.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...

⬇️ Et si vous vous sentez concerné, dites le en commentaire ⬇️

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Sois le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz