Le régulateur financier britannique jette son dévolu sur BitMex

Le régulateur financier britannique jette son dévolu sur BitMex

Actualités
12 mars 2020 par Antoine

Après avoir mis en demeure Kraken dans le cadre d’une suspicion de fraudes, le régulateur financier britannique a finalement épargné la crypto-bourse suite à un « malentendu » pour mettre la pression sur une autre plateforme similaire, BitMex.

Les autorités britanniques lâchent Kraken après un malentendu

La Financial Conduct Authority du Royaume-Uni avait lancé un avertissement à l’encontre de Kraken alléguant des suspicions concernant les activités non réglementées de ce dernier. Dans le communiqué, l’autorité de régulation avait mentionné que la crypto-bourse n’était pas autorisée à offrir ses services sur le sol anglais avant de mettre les citoyens en garde.

Cependant, Kraken a rapidement réagi à cette déclaration en demandant un retrait immédiat de cette publication, motivée par de fausses informations. Suivant les déclarations du représentant de l’entreprise :

« L’avertissement était basé sur des adresses Gmail et des numéros de téléphone qui appartenaient à des escrocs de l’investissement qui utilisaient faussement notre marque et nous avons contacté la FCA pour obtenir cette clarification […] Kraken Futures (Crypto-Facilities) est déjà enregistré auprès de la FCA sous le numéro de référence 757895 ».

En l’occurrence, la FCA accusait Kraken à tort alors qu’elle tentait de dénoncer des fraudeurs prétendant agir sous la marque Kraken.

La FCA rebondit sur BitMex

Suite au malheureux incident, la FCA n’a pas attendu longtemps pour poursuivre ses enquêtes et trouver une nouvelle cible sous le pavillon de BitMex. Centrée sur les activités cryptos installées sur le territoire depuis quelque temps, l’autorité de régulation a notamment rebondi sur une autre cible qui ne dispose pas d’accréditation.

à lire aussi :  Bitfinex révèle enfin son token natif !

L’avertissement intervient dans le cadre d’un service non autorisé par la juridiction britannique de la part de BitMex. En outre, les activités de cette dernière entrent dans une catégorie de services que la FCA a déjà censurée en octobre 2009, à savoir les dérivés de crypto-monnaies destinés aux investisseurs de détails.

Que pensez-vous de la levée de la mise en garde Kraken par la FCA ? Donnez votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X