L’ancien PDG de Bakkt a liquidé des millions d’actions sur le marché boursier

L’ancien PDG de Bakkt a liquidé des millions d’actions sur le marché boursier

Actualités
27 mars 2020 par Antoine

Avant que le coronavirus ne prenne des ampleurs phénoménales et impacte profondément l’économie mondiale, Kelly Loeffler, député américaine, a pris les devants en revendant des millions d’actions sur le marché boursier.

Une anticipation du krach boursier

Si les autorités américaines prenaient à la légère les conséquences du coronavirus, Kelly Loeffler, le député de la République de Géorgie, anticipe les éventuels revirements de la situation et s’est débarrassée des millions d’actions en sa possession.

Détenant auparavant le titre de PDG chez Bakkt, Kelly Loeffler, a déjà effectué 22 ventes de titres financiers rien que pour cette année. La première vente concernait les actions de la société Resido Technologie et avait permis à la femme d’affaires d’encaisser plus de 50 000 euros. Depuis lors, le cours des actions de Resido Technologie s’est écroulé jusqu’à moitié de sa valeur.

Ces dernières semaines, l’ancienne PDG de Bakkt a également revendu les actions de Comcast Corporation, Keysight, Ross Store et d’autres sociétés américaines qui connaissent des difficultés à cause du coronavirus. En tout, Kelly Loeffler aurait écoulé entre 1 275 000 et 3 100 000 dollars d’actifs financiers sur le marché.

Coup de chance ou délit d’initié?

Il est intéressant de noter que Kelly Loeffler a commencé à liquider ses titres financiers après une réunion en huis clos tenue par le gouvernement concernant le coronavirus. Suite aux agissements suspects de Kelly Loeffler, l’association Citizens for Responsibility and Ethics in Washington a accusé la sénatrice d’avoir commis un délit d’initié.

« On ne sait pas si ces sénateurs ont vendu leurs actions juste avant que les marchés ne s’effondrent sur la base d’informations non publiques ou s’ils ont vendu pour d’autres raisons », a écrit l’association dans un communiqué.

Cependant, Kelly Loeffler se défend de n’avoir jamais abusé de sa fonction pour récolter des informations classées privées afin de servir ses intérêts personnels.

« C’est une attaque ridicule et sans fondement. Je ne prends pas de décisions d’investissement pour mon portefeuille. Les décisions d’investissement sont prises par plusieurs conseillers tiers à mon insu et sans que mon mari ou moi-même soyons impliqués », s’est-elle défendue sur son compte Twitter.

Toutefois, Kelly Loeffler n’est pas la seule à éveiller les soupçons des autorités financières. Le sénateur Richar Burr est également accusé de délits d’initié après qu’il ait revendu près de 1,5 million de dollars d’actions le mois dernier.

à lire aussi :  La Californie, en voie de légiférer les paiements de taxe des entreprises de cannabis avec la crypto-monnaie

Que pensez-vous de cette décision de Kelly Loeffler de liquider ses actifs financiers? Faites-nous part de votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X