Le Japon examine une proposition visant à légaliser les ICO


Le Japon nage à contre-courant en dévoilant des lignes directrices qui légalisent les Initial Coin Offering (ICO). D’autres pays, dont la Chine et les Etats-Unis adoptent des réglementations strictes limitant les ICO, afin de protéger leurs investisseurs.

Parier sur les Initial Coin Offering

Les ICO sont de plus en plus nombreuses, ce qui augmente davantage les préoccupations des gouvernements. Elles n’adhèrent pas obligatoirement aux directives spécifiques, surtout si ces dernières limitent leurs activités. Soit les collectes de fonds sont légitimes soit il s’agit d’arnaques. Les investisseurs avec un revenu moyen sont les plus lésés, car ils ont des difficultés à distinguer cette ambivalence.

Une équipe étudiant la question des ICO est en train d’établir les lignes directrices d’une éventuelle légalisation. Un rapport publié récemment a affirmé que l’analyse est soutenue par le gouvernement japonais. Les directives de base comprennent des régulations pouvant être utilisées pour identifier les investisseurs, suivre l’avancement des projets, prévenir le blanchiment d’argent et protéger les détenteurs de dettes et de capitaux.

Toutefois, certains points restent évasifs à ce stade de l’enquête. Les directives n’identifient pas les ICO comme des titres financiers. Cet aspect détermine alors si les collectes relèvent des lois strictes sur les valeurs mobilières.

Kenji Harashima, un chercheur au Mizuho Research Institute a déclaré :

Les ICO représentent une technologie révolutionnaire, donc si nous pouvons mettre en œuvre un cadre réglementaire et de bons principes, elles ont le potentiel d’évoluer vers une nouvelle façon de collecter des fonds.

Franchir les obstacles avec les nouvelles lignes directrices

La transparence constitue l’un des principaux obstacles dans l’adoption des ICO. Les progrès des projets ne sont pas suivis par les investisseurs qui restent dans le flou sans vraiment comprendre leurs engagements. Les nouvelles règles du Japon y remédient en rendant obligatoire le suivi des évolutions. Une fois mise en pratique, cette initiative pourrait être des plus bénéfiques pour l’industrie des crypto-monnaies.

La Financial Service Agency va par ailleurs consulter les lignes directrices plus tard ce mois-ci. Si le régulateur est favorable aux instructions, un projet de loi sera alors appliqué dans les années à venir. Cette situation démontre grandement l’ouverture d’esprit du Japon, qui est toujours à l’affût des innovations technologiques dont les crypto-monnaies.

Il semble que la politique du Japon contraste avec celle de la Chine et de la Corée du Sud. Les ICO ont été strictement interdits en Corée, l’année dernière à cause des spéculations excessives et des collectes frauduleuses.

à lire aussi :  Mitsubishi UFJ Financial Group (MUFG) ouvre sa place de marché et sa crypto-monnaie

Que pensez-vous du projet japonais visant à légaliser les Initial Coin Offering ? Le gouvernement du Japon va-t-il adopter un projet de loi favorable aux ICO ? Réagissez dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...
[Campagne de correction et d'amélioration] Lorsque vous trouvez une erreur d'orthographe, de grammaire, faute de frappe, ou une information à corriger/préciser merci de : 1. sélectionner le texte. 2. appuyer sur "CTRL + Entrée".
Une fenêtre de dialogue vous invite alors à proposer une correction.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

X
X