Gagner de la crypto-monnaie en faisant du vélo, bientôt à Paris ?

À Singapour, l’opérateur local de vélos en libre-service oBike (ndlr : le Velib local) va utiliser sa propre crypto-monnaie… et en faire gagner à ses cyclistes.

à noter : oBike vient d’arriver à Paris avec 500 vélos. Devrions nous nous attendre à pouvoir utiliser ce « je pédale donc je gagne de la crypto-monnaie » bientôt dans cette ville ? D’autant plus, que l’application mobile utilisée pour ces vélos est la même partout dans le monde.

Le principe est simple, il suffit d’avoir téléchargé sur son mobile l’application de Gobee ou de oBike pour localiser un vélo disponible et de le déverrouiller à l’aide d’un QR code.

Dans une déclaration daté du mardi 26 décembre, oBike a annoncé qu’il sera partenaire blockchain de la plateforme Tron (une cryptomonnaie « plateforme ») pour lancer officiellement oCoins au premier trimestre 2018.

« Grâce à ce nouveau partenariat, les utilisateurs pourront bientôt rouler et gagner de l’argent en même temps« 

Les utilisateurs d’oBike seront en mesure de payer leur trajet et recharger leur porte-monnaie oBike en utilisant la crypto-monnaie oCoins.

OCoins pourra également être utilisé pour acheter du contenu en ligne ou être utilisé sur n’importe quelle application qui se trouve sur la plateforme de Tron.

Ceci inclut la communauté de contenu audio Peiwo et l’application populaire de live streaming Uplive.

Les utilisateurs peuvent générer des oCoins lorsqu’ils utilisent des vélos. Et évidemment, plus le cycliste roule longtemps et plus il gagnera d’oCoins.

à propos de Tron :

Tron est un écosystème de contenu de divertissement en ligne et décentralisé utilisant la technologie blockchain.

Sa crypto-monnaie, appelée Tronix, ou TRX en abrégé, est classée 19ème au monde dans la liste des crypto-monnaies classées par capitalisation. (et au moment de l’écriture de cet article)

Le co-fondateur et chef du marketing d’oBike, Edward Chen, a déclaré que la société est ravie d’annoncer son partenariat avec Tron.

« En tant qu’entreprise high tech, nous nous engageons à offrir un service de qualité et des avantages à nos utilisateurs par le biais d’innovations constantes et de partenariats mutuellement avantageux », a-t-il déclaré.

Il a ajouté qu’il est confiant qu’oCoins sera « une façon attrayante pour les utilisateurs qui veulent plus d’une raison pour faire du vélo« .

De même, le fondateur de Tron, Justin Sun, a déclaré qu’il se réjouit à l’idée d’un partenariat original et qu’il est certain que l’écosystème de Tron plaira aux cyclistes.

Evidemment, tout le monde est content… même les cyclistes d’oBike. Les Vélib’ de Paris ont coûté 16 millions d’euro au contribuable en 2016. Quant à son successeur, Smoovengo se veut connecté mais sera plus cher que le Velib’.

à lire aussi :  Le Ghana pourrait investir 1% de ses réserves dans du Bitcoin

TRX a une capitalisation boursière de 2,5 milliards de dollars et se négocie actuellement à 4 cents $.

Et vous, est ce que cela va vous inciter à faire du vélo à Paris ?

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (1 votes, avmoyenne 5,00 sur 5)
Loading...
[Campagne de correction] Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, grammaire et syntaxe, informez-nous en sélectionnant le texte en question et en appuyant surCtrl + Entrée s’il vous plaît.

Vous aimerez aussi...

Poster un Commentaire

Sois le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
X
X

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :