La FSA du Japon publie un avertissement contre Binance

La FSA du Japon publie un avertissement contre Binance

Actualités
23 mars 2018 par Antoine

Binance, basée à Hong Kong, est actuellement la plus grande bourse de crypto-monnaies au monde, en termes de volume de transactions. Les médias locaux ont annoncé que la bourse devrait recevoir un avertissement de la part du régulateur financier japonais. Binance opère dans le pays sans être titulaire d’une licence. Si l’entreprise n’arrête pas ses activités transactionnelles, elle devra faire face à des accusations graves.

Le non-respect des règles pourrait entraîner des accusations criminelles

Binance a connu une croissance rapide en raison de ses faibles commissions et son infrastructure favorable. Le siteopère sans l’autorisation de la Financial Service Agency (FSA) du Japon alors que la loi de mise en œuvre stipule que seules les entités enregistrées auprès du registraire peuvent exercer leur métier dans le pays.

La FSA du Japon estime que les investisseurs de la bourse sont susceptibles de subir des pertes. Si Binance n’arrête pas ses opérations malgré l’avertissement, l’agence de régulation déposera une plainte pénale, selon un rapport récent de Nikkei.

Changpeng Zhao, le PDG de Binance a toutefois critiqué le rapport du média local via une publication sur twitter qui affirme :

Nikkei a fait preuve d’un journalisme irresponsable. Nous avons entamé un dialogue constructif avec la FSA du Japon et nous n’avons reçu aucun mandat à ce jour. Cela n’a aucun sens que la JFSA aille voir la presse sans nous en parler préalablement, alors que nous dialoguons activement avec eux.

https://twitter.com/cz_binance/status/976783934074732544?ref_src=twsrc%5Etfw&ref_url=http%3A%2F%2Fbitcoinist.com%2Fbitcoin-price-japan-binance-threat%2F

Aron Wang, le support technique officiel de Binance a affirmé que la bourse a bel et bien reçu un avertissement de la FSA. Elle aurait déposé une demande de licence auprès de l’autorité de régulation, en début février.

à lire aussi :  Islande : l’industrie des crypto-monnaies déclenche une révolution inattendue

S’activer pour que les crypto-monnaies soient plus sécurisées

Drapeau Binance

Le Japon a introduit le système de licence régissant les échanges de crypto-monnaies, l’année dernière. Le pays étant l’un des marchés de devises numériques les plus actifs, il a dû prendre cette décision afin de protéger autant les investisseurs que les échanges eux-mêmes – bien que les bourses sans licences ne puissent demander une aide juridique si des problèmes surviennent.

La FSA effectue des inspections sur terrain depuis un certain temps. Elle a délivré 16 licences à ce jour. Cependant, l’agence a permis à quelques bourses de poursuivre leurs activités sans permis pendant le traitement de leur demande. Coincheck, qui a subi le plus grand piratage informatique de crypto-monnaies, faisait parti de ce lot. Depuis, la FSA a ordonné à deux bourses, Bitstation et FSHO, de cesser leurs activités pendant un mois. Cinq autres plateformes d’échange de crypto-monnaies devaient présenter un plan d’amélioration sécuritaire, avant le 22 mars.

Que pensez-vous des autorités de régulation japonaises qui prévoient d’agir contre Binance ? Quel impact cela aurait-il sur le marché des crypto-monnaies ? Faites-nous part de votre opinion dans la section des commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X