L’Afrique est en retard sur l’adoption de la crypto-monnaie

L’Afrique est en retard sur l’adoption de la crypto-monnaie

Actualités
26 mars 2019 par Antoine

Perçu comme un terrain aménagé pour les paiements numériques, le continent africain n’est pas aussi affecté par la technologie Blockchain et la crypto-monnaie comme on l’aurait espéré. D’après les informations relayées par Google Trends, l’utilisation quotidienne des crypto-monnaies éprouve des difficultés. D’autre part, la domination des services de paiements mobiles freine l’adoption des crypto-monnaies.

Un intérêt biaisé par un écosystème fermé

Dans de nombreux pays en voie de développement, la crypto-monnaie a su rétablir la commodité des opérateurs économiques sans se fier aux fluctuations des devises fiduciaires.

Par contre, l’Afrique n’a pas toujours établi de réelle approche avec cette technologie malgré son intérêt porté sur la recherche Bitcoin.

Les solutions de paiement numérique à partir de la crypto pourraient très facilement désengorger les flux de valeurs et dans une large mesure l’économie des pays concernés.

Cependant, les infrastructures mises en place bloquent cet accès que ce soit dans le cadre de la réglementation, de l’administration ou encore des services de paiement parallèle.

Actuellement l’Afrique abrite « plus de 50% des services d’argent mobile dans le monde », rapporte Google Trends.

L’argent mobile domine

En adhérant au système de paiement mobile, les Africains gagnent en commodité et en accessibilité.

Grâce à un simple téléphone, des services de transfert d’argent par SMS suffisent à dématérialiser les transactions, alors qu’ajouter un facteur réseau (internet) engagerait des fonds supplémentaires, que peu de résidents peuvent investir.

Pour vaincre cette technologie pratique et accessible, la crypto-monnaie devra jouer à un jeu plus économique et encore plus ergonomique que l’argent mobile.

à lire aussi :  Israël envisagerait une crypto-monnaie nationale

Vin Armani, directeur de Cointext s’est exprimé sur le sujet et a déclaré :

« Nous nous préparons à faire une annonce qui nous donnera une couverture […]. Nous travaillons actuellement sur une intégration qui nous rendra disponibles pour les smartphones partout en Afrique. Nous travaillons également sur des solutions SMS pour quelques pays africains. »

Que pensez-vous de l’opacité actuelle du système africain par rapport à la crypto-monnaie ? Donnez-nous votre avis dans la section commentaires.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X