Des crypto-criminelles veulent profiter de la panique autour du Covid-19 pour sortir de prison

Des crypto-criminelles veulent profiter de la panique autour du Covid-19 pour sortir de prison

Actualités
29 mars 2020 par Antoine

Pendant que le monde s’épouvante de la recrudescence de la propagation du coronavirus, les deux suspects du système de crypto-monnaie Ponzi, BitClub Network, en profitent pour engager une démarche visant à les faire sortir de prison

Ils ont peur pour leur santé

Il y quelques jours, Matthew Brent Goettsche et Jobadiah Sinclair Weeks, les deux suspects dans l’affaire de crypto-fraude qui ont réussi à extorquer 722 millions de dollars aux investisseurs, ont déposé des requêtes demandant au tribunal fédéral du New Jersey de les libérer de la prison.

L’argument qu’ils avancent serait qu’une fois que l’épidémie aura frappé l’établissement, la propagation serait inévitable.

Mais aussi, la préparation de leur défense nécessite la rencontre avec leurs avocats, ce qui s’avérerait difficile à mettre en oeuvre, d’après toujours leur argumentation.

 

Les détenus sont dans une situation difficile

Appuyant la démarche de son client, Rodney Villazor, l’avocat représentant Goettsche, a écrit dans sa lettre adressée au juge de district des États-Unis, Claire C. Cecchi :

 » Il ne s’agit pas de « si », mais de « quand » le DOC (Department of Corrections) a son COVID -19 [♦..]. Une fois le virus introduit, il sera presque impossible d’arrêter sa propagation. « 

Apparemment, l’établissement correctionnel du comté d’Essex serait déjà réputé d’avoir un dossier exceptionnellement médiocre en matière de maintien de la santé des détenus et l’ajout d’un virus hautement contagieux à ce mélange conduirait surement à une situation désastreuse.

Certes, les responsables de l’établissement carcéral prévoient d’effectuer une isolation des lieux pendant 23 heures afin d’éviter la contamination au Coronavirus. Pour leur part, les avocats de Goettsche et Weeks soulignent que leurs clients ne seraient plus en mesure de suivre l’évolution de l’affaire s’ils sont placés selon les conditions de confinement.

à lire aussi :  Bittrex intègre le dollar américain sur sa plateforme

Pensez-vous que les inquiétudes de Goettsche, Weeks ainsi que leurs avocats ont lieu d’être ? Partagez votre avis dans la section commentaire ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X