Les fabricants d’armes russes veulent utiliser le Bitcoin dans leurs échanges commerciaux

Les fabricants d’armes russes veulent utiliser le Bitcoin dans leurs échanges commerciaux

Actualités
30 juillet 2019 par Océane

Les fabricants d’armes en Russie envisagent de recourir au Bitcoin pour contourner les sanctions américaines qui impactent leurs échanges internationaux. Désormais, l’industrie de l’armement russe souhaite que ses clients étrangers règlent la note en Bitcoin et autres crypto-monnaies.

Une autorisation pour accepter les crypto-monnaies

Les démarches sont désormais lancées pour que les fabricants d’armes russes puissent accepter les crypto-paiements provenant de la vente de ses armes à l’étranger.

Soyouzmash, un groupe de constructeurs de véhicules civils et militaires russes, a ainsi formulé une demande officielle auprès de la Banque centrale du pays pour pouvoir traiter des transactions en crypto-monnaies.

D’ailleurs, le média Finanz Ru révèle que le vice-président de Soyouzmah, Vladimir Gutev a « discuté personnellement » avec Elvira Nabiullina, la présidente de la banque centrale pour que la requête du groupe soit approuvée dans les meilleurs délais.

Toutefois, pour l’instant, la Banque centrale reste assez mitigée à l’idée d’introduire les crypto-monnaies dans la vente internationales d’armes, notamment le Bitcoin qui a une réputation sulfureuse auprès des régulateurs russes.

Vladirmir Gutev se dit, quant à lui, prêt à envisager d’autres crypto-monnaies en remplacement du Bitcoin.

« Les stablecoins, en particulier ceux qui reposent sur des matériaux précieux pourraient être une alternative viable aux paiements en BTC », a-t-il ainsi ajouté.

Un moyen de contourner les sanctions

En raison des sanctions imposées par les Etats-Unis qui pèsent sur l’ensemble de l’économie russe, les paiements des pays étrangers ont été retardés « pendant des mois » et les transactions internationales sont devenues « très difficiles », a souligné le vice-président de Soyouzmah .

Toujours selon Gutevev, « les transactions anonymes par le biais des crypto-monnaies sont des moyens » de contourner les sanctions économiques et de fluidifier les échanges commerciaux de la Russie avec les autres Etats.

à lire aussi :  "Le Bitcoin devrait être préservé en tant que propriété", selon la Cour d'arbitrage chinois

En attendant, la Russie tarde à réglementer la crypto-industrie, ce qui pourrait fortement inciter la Banque centrale à rejeter la requête de Soyouzmah.

Que pensez-vous du Bitcoin utilisé dans les échanges d’armes ? Donnez-nous votre avis dans la section des commentaires ci-dessous.

1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Sois le PREMIER à voter)
Loading...

Add a comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

X
X